LE MOT DU PRESIDENT


Chers amis,

Voilà, c’est reparti. Comme les petits écoliers qui ont repris le chemin de l’école, comme les jeunes actifs qui ont remonté hardiment la côte de St Sa, les Anciens ont repris le chemin de l’Oeuvre. Pas tous, certes, mais les anciens qui, dans le cadre de notre association, sacrifient beaucoup de leur temps…et de leur belle vieillesse….au profit de l’Oeuvre, ont déjà repris leurs habituelles activités dans ce qui est devenu leur résidence secondaire !


        L’Equipe du Jeudi a investi la place et chacun a ressorti sa salopette propre et repassée pour s’adonner à de nouvelles tâches. Fondée à l’occasion du bicentenaire de l’œuvre, sous l’impulsion de Jean Durand, pour la réalisation du mémorial, les vétérans que sont Michel Comte et Bernard Robrieux, ont vu, au fil des ans, se joindre à eux, Georges Dubost, Claude et Jean-Louis Fassy, Thierry Guarnieri, Pierre Levetto, Henry Ortolan, Jean-Pierre Perrin-Turenne, et plus récemment, les « jeunes » Patrick Lafay, Manu Seferian et Philippe Brunello.

Cette belle équipe s’attelle à toutes sortes de bricolage et la plomberie, l’électricité, la maçonnerie ou la mécanique ne les rebutent pas. Eh oui, cette grande maison a toujours besoin de main d’œuvre, que ce soit « pour -en- réparer des ans l’irréparable l’outrage » ou pour permettre que les activités de nos jeunes successeurs se fassent dans de bonnes conditions. Même les déplacements ne leur font pas peur, puisqu’ils exercent leurs talents aussi bien dans les maisons de l’Oeuvre, à St Jean Bellevue, à Carabelle ou au col de Larche (!!).

Il faut dire que les Messieurs ont vieilli, que les consignes de sécurité sont de plus en plus draconiennes et nos amis deviennent de plus en plus indispensables, sauf à faire intervenir des professionnels qui grèveraient lourdement les finances de l’Oeuvre au dépens d’autres dépenses plus profitables aux jeunes.

Mais eux aussi vieillissent …alors jeunes retraités…pour vous maintenir en forme…..rejoignez-les !

D’autant que l’on m’informe des quelques chantiers imminents prévus : Remplacement des projecteurs d’éclairage de la cour, finition de l’habillage du nouveau tabernacle, réfection des faux plafonds de la salle à manger du 1° étage, révision des portes des vestiaires piscine, etc…….

 

Une autre équipe, elle, a trouvé, judicieusement, refuge…dans la cuisine. Nos mémorialistes ont considéré que les 2 belles et grandes tables qui occupent cette accueillante pièce, si elles peuvent servir, bien sûr, à calmer des estomacs que leurs cogitations matinales ont mis en émoi, elles peuvent servir aussi et surtout à poser leurs ordinateurs et à étaler cartes, plans, documents, articles, livres et photos que leurs recherches dans l’histoire de l’Oeuvre et de son fondateur les conduisent à examiner.

Nos amis, Alain Brunello, Jean-Claude Gautier, Jean Magalon, Michel Magne, Claude Romieu et Yves Richelme, se réunissent régulièrement afin de mettre en valeur le musée de Mr Allemand où sont conservés divers objets ayant appartenu à notre fondateur ou étant dans sa proximité. Il a été inventorié, la présentation en été rénovée. L’appartement de Mr Allemand a, également, fait l’objet de travaux de restauration et d’aménagements.

En même temps, il souhaitent moderniser et améliorer le Mémorial qui retrace la vie de l’Oeuvre et son évolution. Ils ont établi et fait confectionner de nouveaux tableaux qui viennent reformuler et actualiser le message de Mr Allemand (Ici on joue, ici on prie). Ils veulent, également, présenter des éléments du contexte de l’Oeuvre (tableaux des associations d’anciens, de la troupe scoute de la 37, des Baladins de la chanson avec, également, exposition des « Notre Echo » depuis son origine). Par ailleurs, ils mettent au point un guide « audiovisuel », utilisable sur smartphone, qui aidera à la visite du Mémorial, sur place….ou de chez soi !!

S’ils font appel, régulièrement, à des aides extérieures compétentes (anciens, parents, amis ou tiers, spécialistes en certains domaines particuliers) pour les aider, c’est vers vous qu’ils se tournent aujourd’hui pour habiller un mannequin et reconstituer un uniforme des années 50/60 ( béret, foulard, noeud, écusson, chemise, culotte bleue, blouson bleu, pélerine...) ou pour recueillir des objets typiques de la vie de l' Oeuvre ( balle au pied, claquoir, pétasson....).

Nos amis ont en perspective le bicentenaire de l’installation de l’Oeuvre (en 2020) au 41 de la rue St Savournin et que ces Messieurs souhaitent commémorer, et nous avec eux. Ils réunissent des documents permettant de voir l’évolution des bâtiments et plus généralement du quartier depuis cette implantation jusqu’à nos jours.

Une maquette semblerait judicieuse, …mais le financement…….à moins que…

On ne saurait oublier de mentionner leur apport à la mise en perspective du patrimoine sacré de l’Oeuvre.

Je ne peux que vous conseiller d’aller sur le site (www.ojja.com), où vous pourrez découvrir, grâce à leurs recherches, les secrets de ces « trésors » que nous avons côtoyés (chapelle, orgue, chemin de croix, vitraux, statue de la vierge, tableau de l’Adoration des Mages, tombeau et statue de Mr Allemand) et auxquels vont bientôt s’ajouter le nouvel autel (et tabernacle) de la chapelle, mais aussi le lutrin, sorti de la poussière, et dont l’aigle, depuis le balcon de la chapelle, impose le respect.

Vous vous sentez concernés, vous voulez apporter votre contribution, alors….rejoignez-les !

 

C’est un grand MERCI que notre association adresse à tous ces bénévoles pour leur dévouement à la cause de l’Oeuvre Allemand.                                                                                           

Le Président  Jean-Paul FARAL